AlexK au cas où Okavongo go down !

Alors que les tenants d'une reprise de volée des marchés prennent une volée que ça a pas marché, les joueurs de matières premières se voient déjà champions. Chez nous du jeu que tout le monde s'arrache, deux super-vedettes se disputent le pot de chambre en or que l'un des deux devrait brandir en fin de saison si tout va bien et si les sangliers ne mangent pas des cochonneries entre temps.
Okavongo, vous le connaissez déjà, il est venu du Congo sur un radeau et il vous a tous médusés du radeau, suivez sinon je ne réponds de rien. Sur son radeau ya du True Gold Eagle Red Silver Chili Pepper ou des trucs comme ça (revoyez son portefeuille pour les détails). En Français, le gonze est chargé en métaux rares qui brillent, rien moins que cinq pépites à plus de 100 % de hausse, je sais vous avez la haine, et quand ce soir le Portugal mènera 3 à 0, je sens que tout cela pourrait tourner vinaigre ou vinho verde.
Depuis le début de l'année Okavongo nous faisait un récital en solo mio, mais voici qu'Alexk casse la baraque, enfile les points + comme des perles et vient mordiller les basques du congolais.
Qui est-il, que fait-il, d'où vient-il, globalement on s'en fout, mais qu'a-t-il mis dans son petit panier, ça c'est nettement plus intéressant et à la vérité il n'a rien mis, sauf un tracker du slip en feu de Dieu, une ogive nucléaire, un machin avec levier à ressort qui te triple le score, comme pour le 3 – 0 de ce soir (trois buts de Renardeau dont deux sur penalty en première mi-temps). Plus de 800 % de hausse, ça vous dope un résultat, on dirait la potion qui va prochainement permettre à C.Froome de grimper un séquoïa sans les mains (à suivre sur les prochaines étapes du Tour).
Sinon les autres sont à la rue, suivent cela de loin, pleurent un passé glorieux.

Compensation : il fait beau, c'est les vacances, vive la vie ! :-)

Classements du: 2016-07-09.